ACTUALITÉS

29.08.2016 - Une procession...

...est l'image de notre vie! Des gens en marche, le peuple de Dieu en route. Vers qui ou vers quoi? Une question de tous les temps, plus actuelle que jamais!La procession de Hanswijk 2018 raconte ...

02.08.2016 - Procession l'an prochain: DIMANCHE 06 MAI 2018 à 15H.

...

Participer à la procession d'Hanswijk?

Cliquez ici

INFOS PRATIQUES

Editions précédentes: photos

Histoire

Naissance

En 1738, les Religieux du Val d’Ecoliers qui avaient accepté la charge de la paroisse d’Hanswijk fêtèrent leur 450 ans de présence à Malines. Cet anniversaire coïncidait avec un autre : les 750 ans de l’existence de la dévotion mariale à Hanswijk (988-1738). On décida de fêter ce double anniversaire de la manière qui convenait en organisant les premières fêtes jubilaires d’Hanswijk.

Ce jubilé avait avant tout une signification religieuse puisque les célébrations liturgiques en l’église Notre-Dame d’Hanswijk en étaient le centre.

On fit aussi la fête en dehors de l’église à l’occasion de la procession jubilaire et de Cavalcade d’Hanswijk. Une cavalcade, littéralement une bande de cavaliers, est un cortège rassemblant bon nombre de cavaliers et de grands chars tirés par des chevaux.

Les autorités communales ainsi que toute la population se joignirent aux festivités. En témoignent la décoration des rues et l’adjonction de l’Ommegang malinois au programme de ces festivités. Ces dernières connurent un tel succès qu’on décida de les organiser tous les vingt-cinq ans.

Le très ancien Ommegang malinois

Sous le vocable « Ommegang », on désignait jadis la procession qui annuellement longeait les remparts de la ville avec les reliques de Saint Rombaut. La première eut lieu en 1302 suite à la promesse faite par les Malinois lorsque « des armées ennemies menacèrent la ville », c.-à.-d. lorsque le Duc Jean II de Brabant a fait le siège de la ville. Cette procession appellée « Peisprocessie » que l'on peut traduire en « procession du souvenir » fut organisée depuis ce moment là par la ville chaque mercredi après Pâques. 

A l'origine cette « procession du souvenir » était une procession de pénitence et de prière. Mais avec le temps, on y représenta des figures bibliques et plus tard des figures profanes voire même des figures de la mythologie. C'est pour cette raison que le clergé malinois décida de séparer la procession de l'ommegang avec pour conséquence que ce dernier ne sortit à partir du 18ème siècle qu'à certaines occasions comme la cavalcade, les joyeuses entrées et certaines autres manifestations. 

Par « Ommegang » on entend donc un train de géants avec des figures populaires. Les composantes de l'Ommegang sont l'œuvre de sculpteurs malinois ; elles virent le jour progressivement au cours des 15ème, 16ème et début du 17ème siècle : les géants, le cheval Bayard, les petits chameaux, le vaisseau de la guerre, la Roue de la Fortune et Opsignoorke, un personnage folklorique de Malines. Un certain nombre de chars provenant des cavalcades du 19ème siècles – « le Lischbloem », le Peone, le traineau du Peone et le char de la prédication de Saint Rombaut à Malines – précèdent l'Ommegang et forment ainsi une transition en la Cavalcade historico-religieuse d'Hanswijk et l'Ommegang folklorique.

Dimension religieuse

L'histoire des Fêtes jubilaires nous montre combien chaque édition peut présenter de grandes différences et combien chaque Cavalcade n'est jamais une copie de la précédente. Ce qui est cependant constant et qui traverse tous les siècles, c'est le caractère religieux de ces festivités ainsi que le fait que la Procession Jubilaire et la Cavalcade d'Hanswijk en sont les événements principaux. 

La Procession jubilaire est davantage un cortège priant dans lequel tant la statue de Notre-Dame d'Hanswijk est portée que le Saint-Sacrement. Dans la Cavalcade d'Hanswijk, à côté d'éléments religieux, on trouvera aussi des éléments historiques.

Evolution

Au fil du temps, des festivités parallèles se sont développées ainsi que la durée du Jubilé qui a pris plus d'ampleur. Alors que la première édition des festivités d'Hanswijk ne s'étendît que sur quinze jours, on vit progressivement s'allonger la durée de celles-ci. En 1988 – à l'occasion du millénaire de la dévotion mariale à Hanswijk – on peut à juste titre parler pour la première fois d'une véritable année jubilaire (6/10/1987 – 8/09/1988). Ce fut à nouveau le cas en 2013 à l'occasion des 12ème Festivités jubilaires d'Hanswijk !

NL

EN

DE